Comment bien choisir sa clôture ?

Une clôture sert à délimiter sa propriété, son jardin, se protéger des intrusions, préserver son intimité, mais parmi les innombrables modèles de clôture il est parfois difficile de faire un choix.

1ère étape – La réglementation

En premier lieu il est important de connaître la réglementation de votre commune d’habitation.

En effet, la législation varie selon la ville et parfois même le quartier.

FRANCE CLÔTURE vous conseille de vous rapprocher des services d’urbanisme de la mairie de votre lieu d’habitation pour connaître vos droits, notamment en terme de hauteur de clôture, mais également en terme de couleurs et de choix de matériaux.

Selon votre zone d’habitation, le choix du type de clôture est soumis à quelques contraintes.

Par exemple si vous habitez dans une zone inondable, le plan local d’urbanisme (P.L.U.) pourra exiger une clôture spécifique aux risques d’inondation.

Si vous résidez près d’un site classé, les contraintes pourraient s’avérer plus importantes, notamment en terme d’autorisation et de formalités administratives.

Bien que les formalités liées à l’édification de clôtures aient été simplifiées depuis de nombreuses années, nous vous recommandons de consulter le P.L.U. de votre lieu d’habitation disponible gratuitement dans votre mairie sur simple demande.

L’emplacement précis de l’édification de votre clôture est lui aussi soumis à une réglementation, selon qu’elle soit en limite de propriété, à cheval entre deux parcelles ou bien encore proches de croisements, virages ou points dangereux ou gênants la circulation publique.

Il convient donc de se renseigner auprès des autorités compétentes avant de se lancer dans votre projet d’installation.

    2ème étape – Implantation et travaux préparatoires

    La zone à clôturer doit être propre et débarrassée de tous encombrants ou végétaux qui pourraient gêner le bon déroulement des travaux.

    Si nécessaire, le terrain devra être débroussaillé et des végétaux élagués au passage de la clôture.

    Le traçage et l’implantation de la clôture sont des étapes clés auxquels il est important d’accorder le temps nécessaire.

    Le traçage de votre clôture

    A l’aide de votre massette, plantez un piquet de bois dans le sol pour déterminer le démarrage de votre future clôture en panneaux rigides.

    Puis plantez un nouveau piquet à chaque angle et un dernier piquet au point d’arrivée de votre future clôture.

    Reliez chaque piquet à l’aide du cordeau qui vous servira également pour l’alignement de la clôture.

    Une fois le cordeau implanté, vous visualiserez l’emplacement de votre future clôture en panneaux rigides dans son ensemble.

    Assurez-vous à présent d’avoir fait le bon choix d’emplacement de votre future clôture.

    3ème étape – Réalisation des trous

    Comme vous le savez déjà, une clôture en panneaux rigides est composée de panneaux et de poteaux à sceller intercalés.

    Au démarrage de votre clôture, vous devrez donc réaliser un trou pour recevoir le premier poteau à l’aide de votre pelle et de votre bêche.

    La dimension des trous est très importante car elle va déterminer la taille de votre massif béton garant de la solidité de votre future clôture en panneaux rigides.

    Il est donc indispensable de respecter les dimensions suivantes des trous :

    • Largeur 30 cm x 30 cm
    • Profondeur 50 cm

    Pour bien calculer l’entraxe entre chaque poteau, il faut tenir compte de la largeur des poteaux et des panneaux.

    France-Clôture a sélectionne pour vous des panneaux rigides largeur 2500 mm et des poteaux largeur 60 mm.

    L’entraxe sera donc de 2550 mm.

    A l’aide de la bombe à tracer, marquez d’une croix l’emplacement des trous à creuser. Puis réalisez l’ensemble des trous jusqu’au dernier. Cette méthodologie vous permettra de passer à l’étape suivante, la pose de votre clôture.

     

    4ème étape – La pose de la clôture

    Pour cette étape il est préférable d’être deux. Les poteaux à sceller sélectionnés par FRANCE CLÔTURE sont dotés d’encoches pour permettre au panneau de s’y accrocher très facilement. L’assemblage est un jeu d’enfants.

    A noter que les grilles de panneaux rigides doivent être orientées les picots vers le haut. Si la hauteur totale est inférieure à 1,50 m nous vous conseillons de mettre le picots défensifs vers le bas.

    • Positionnez le 1er poteau dans le trou
    • Présentez un panneau que vous accrocherez au poteau en l’insérant dans les encoches prévues à cet effet.
    • Puis positionnez le 2ème poteau dans le second trou et accrochez-le au panneau.
    • Mettre des liteaux de bois de part et d’autre de la clôture en biais pour maintenir les panneaux et les poteaux à la verticale.
    • Pour vous assurer de la bonne verticalité, utilisez le niveau.
    • Le cordeau est un fil guide qui vous servira de repère pour vous assurer de l’alignement. Il doit toujours rester tendu.

    Pour vous éviter tous désagréments, nous vous conseillons d’assembler la quantité de poteaux et de panneaux que vous serez en mesure de sceller dans la même journée. 

     

    5ème étape – Le scellement de la clôture

    Le scellement des poteaux sera réalisé soit à l’aide d’un béton prêt à l’emploi, soit le mélange béton sera réalisé par vos soins si vous disposez d’une bétonnière.

    Pour un bon scellement, nous vous conseillons d’utiliser du béton dosé à 350 kilos.

    • Déversez le béton dans chaque trou au fur et à mesure
    • Tassez-le à l’aide de votre pelle et d’une truelle
    • Assurez-vous que chaque trou soit correctement rempli de béton sans trou d’air
    • Lissez le massif béton à l’aide de votre truelle pour une finition plus esthétique 

    Selon les conditions climatiques, le béton choisi peut rapidement prendre. Il est donc important de vous assurer à nouveau de la verticalité des poteaux avant le séchage du béton. Pour cela utilisez votre niveau pour réajuster la verticalité du poteau juste après avoir déversé le béton.

    L’aplomb de la clôture doit être parfait.

     

    6ème étape – Dépose des liteaux – Remise en état des abords – Mise en place des accessoires

    Attendre le lendemain pour enlever le cordeau et les liteaux de bois afin que le béton soit totalement sec.

    Insérez les chapeaux des poteaux en PVC noir.

    Afin de masquer les scellements de béton, vous pouvez les recouvrir d’un peu de terre prise aux abords de votre clôture pour une finition impeccable.

    La pose de votre clôture est terminée.

    Contact